Barons de Caravètes

A Montpellier depuis 1273

En 1273, la seigneurie est cédée à la commune de Montpellier par Bernard de Caravètes. Les consuls de Montpellier se font reconnaître le droit de porter les armes des barons de Caravètes par « Philippe IV le bel devenu en 1293 leur seigneur direct pour Montpellieret et leur suzerain pour Montpellier, le droit qui leur appartient de porter les armes quand ils vont à Caravètes pendant qu'ils y séjournent et quand ils reviennent à Montpellier ».
L'auteur anonyme « l’état et description de la ville de Montpellier » de 1768 cite : « Une tradition fort ancienne assure que la baronnie de Caravètes fut donnée à la ville à condition que l’aînée mâle de chaque maison des habitants aurait le titre de baron de Caravètes, seigneur de Verdanson, Comte des Aiguerelles ».
A la révolution, le domaine de Caravètes à Murles est vendu à la famille de Barbeyrac puis en 1876 au profit de Pierre Fargues (Caravètes est depuis dans le patrimoine de la famille Fargues).
En 1930, une première association L’amicale des enfants de Montpellier reprend cette tradition pour nommer tous ses adhérents Barons de Caravètes avec une contrainte d’être natif de Montpellier. Cette même année, Louis Thomas, professeur d’histoire régionale à la faculté de lettres de Montpellier écrivit un mémoire relatif aux barons de Caravètes dans la revue « Monspeliensia ».
En 1985, une seconde association « La garriga Lengadociana, Barons de Caravètes » remet à l’honneur ce titre.
En 1994, une troisième association est créée par prise d’autonomie de la section « baron de Caravètes » de l’association « La Garriga ».
Cérémonie d'intronisation
Cérémonie d'intronisation